Frédérique Jossinet : « Les bleues sont très fortes »

By
Updated: mars 12, 2013
Frédérique Jossinet VGA St Maur

Frédérique Jossinet, ancienne judokate française, a été médaillée au niveau mondial (vice championne Olympique et du monde en individuel, championne du monde par équipe, championne d’Europe  …). Depuis l’été dernier, elle a stoppé sa carrière de Judokate pour entamer une nouvelle carrière de footballeuse.

Frédérique Jossinet a accepté une entrevue pour répondre à quelques questions.

Vous jouez au VGA St Maur et êtes encore en course en coupe de France après avoir sorti un club de D1 et un club de D2. Vous allez affronter Claix Football (D2) en huitièmes de finale, une qualification et un affrontement avec un club comme Lyon où le PSG serait superbe non ?

JOSSINET-2Frédérique Jossinet : Oui en effet affronter une grande équipe comme Lyon ou le PSG serait quelque chose de formidable pour la VGA.

Moi j’aimerais bien Lyon évidement, car c’est le top du top en ce moment et aussi parce qu’il y a une ancienne joueuse de la VGA (Laetitia Tonazzi:Toto), mais j’aimerais Montpellier aussi juste par affection pour le club. Mais pour l’instant franchement on pense à 1 match c’est celui contre Claix et bien sûr l’objectif 1er reste la montée en D2.

Au niveau européen, que pensez-vous du football français et de son championnat ? 

FJ : Je crois que la compétitivité du football Français féminin sur le plan Européen est vraiment bonne. Lyon qui gagne tout et Juvisy toujours présent aussi. L’année prochaine je pense que le PSG aura sa carte à jouer.

Cependant je pense que le niveau pourrait s’élever si le nombre de clubs de foot féminin augmentait aussi. Il y a une trop grande différence entre certain club de D1 et plus on descend et plus la différence de niveau s’accroît dû certainement au manque de moyen de beaucoup de clubs féminins.

À ce propos, n’avez-vous pas l’impression qu’il y a une marche entre le football féminin européen et le reste des nations (notamment les USA et le Japon) ?

FJ : Non je crois que « ça ,c’était avant..  » Le football Européen se développe et beaucoup de clubs et de nations européennes sont en structuration.

La France est présente depuis 2 ans dans le dernier carré, mais il lui faut passer un cap pour accrocher un podium mondial voir un titre et /ou un titre Européen. Les Filles de L’EDF ont tout, vraiment tout, pour être une des toutes meilleures nations, elles sont supers fortes, mais il faut qu’elles gagnent en confiance et qu’elles y croient davantage.

À l’approche de l’Euro 2013, les Bleues viennent d’enchainer une série de matchs nuls, comment les sentez-vous pour la compétition de cet été ?

FJ : Comme je l’ai dit, elles sont fortes, très fortes. Il leur manque un petit quelque chose. Confiance, petit grain de folie et en vouloir encore plus. Avoir la Hargne comme le montre si bien Abily.

Après tous ces matchs de prépa, elles seront prêtes. Après il faut que la mayonnaise prenne !

Enfin, quels conseils de championne avez-vous à donner à toutes les joueuses ou à celles qui ont envie de devenir joueuses ?

FJ : À celle qui ont envie de devenir joueuse, c’est simple aller sur le site de la FFF et regarder où il y a un club près de chez vous et pour les filles de L’EDF, je dirai juste que l’important dans tout ça c’est de se faire plaisir dans le dépassement de soi et dans le collectif. Et le plaisir vient aussi et surtout dans la victoire. Alors, mettez de la folie et ayez confiance en vous et dans le collectif. Soyez dur avec vos adversaires et montrez qui sont les patronnes sur le Terrain.

- – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - – - -

Un grand merci à Frédérique Jossinet pour avoir accepté de répondre à nos questions. Nous lui souhaitons bonne chance pour son parcours en Coupe de France avec la VGA St Maur.

Propos recueillis par Maxime Coutant