Histoire

Le Football Féminin a depuis longtemps une envie d’avoir des compétitions au niveau international. En 1969 et en 1979, deux championnats d’Europe officieux sont organisés. L’Italie et le Danemark ont remporté ces deux « faux » titres.

Au début des années 80, l’UEFA commence à s’intéresser au football féminin et décide ce lancer une première tentative de tournoi sur plusieurs années de 1982 à 1984. Au terme d’une finale en mode aller-retour, c’est la Suède qui s’impose aux tirs au but face à l’Angleterre pour rempoter le premier Championnat d’Europe de Football Féminin.

En 1987 quatre pays s’affrontent à partir des demi-finales :

  • La Suède
  • La Norvège
  • L’Italie
  • L’Angleterre

C’est la Norvège qui s’imposera en finale face au pays tenant du titre, la Suède.

Heidi Store, Championne d'Europe avec la Norvège en 1987

Heidi Store, Championne d’Europe avec la Norvège en 1987

Sur une base d’un tournoi tous les deux ans, le Championnat d’Europe revient en 1989 et voit la RFA (Allemagne de l’Ouest) battre de nouveau le tenant du titre, la Norvège.

C’est officiellement en 1991 que le tournoi devient Championnat d’Europe et voit pour la première fois un pays s’imposer deux fois. L’Allemagne remporte le trophée lors d’une finale face à la Norvège. Ces mêmes Norvégiennes qui reprendront leur titre deux ans plus tard, en 1993, en gagnant face à l’Italie et revenant ainsi à deux victoires tout comme l’Allemagne.

Depuis 1995, l’Allemagne a remporté toutes les éditions, soit 5 victoires supplémentaires. À noter qu’en 1997, l’UEFA décide de jouer la compétition une fois tous les quatre ans, c’est pourquoi l’édition suivante n’apparait qu’en 2001.

Autre nouveauté, la qualification de 12 équipes (contre 8 précédemment) pour le tournoi final à partir de l’édition 2009. En 2017, l’UEFA prévoit même une augmentation pour atteindre 16 nations.